les petites robes noires

Les fabuleuses découvertes de Charlie et Rose

Home > Agapes clandestines

Agapes clandestines

Fourmillante rue des Abbesses et son dédale de restos à touristes... désormais investie par les grandes marques de prêt-à-porter, mais qui cache en son antre une adresse d'initiés, une pépite qui est très vite devenue une arme anti-blues du dimanche soir. Amoureux du vin, de la charcuterie et du fromage, lisez ce qui suit !

Aux premiers abords, une simple boutique de détaillant en vin. Remplie à ras bord, c’est la parfaite adresse pour dénicher la bonne bouteille qui fera sensation lors de votre prochain diner. Mais à y regarder de plus près, toute au fond de la petite boutique, une simple porte blanche, à peine entrebaillée.

Vous pourriez la voir sans y prêter attention et sans avoir la curiosité de regarder ce qui se cache derrière, tant elle semble anodine. C’est ici que débute notre merveilleux voyage…

Le savoureux secret de la Cave des Abbesses

Vous découvrirez un espace clos et une absence totale de tout ce qui fait le succès des adresses trendy parisiennes : pas de déco design, pas d’ambiance musicale, pas de lumière calfeutrée…

Non, vraiment rien de charmant au premier regard. Et pourtant !

Vous serez de suite accueillis par des hôtes très sympathiques (ça aussi ça vous changera des endroits à la mode), qui vous installeront à des petites tables aux carreaux jaunes et bleu (old school attitude garantie !). Ils dégaineront de suite leur arme fatale, c’est-à-dire la carte des réjouissances :

  • La grande assiette de charcuterie : jambon d’Auvergne, coppa corse, rillettes d’oie, saucissons vigneron, terrine campagnarde, rosette du cantal, noix, cornichons, beurre…
  • La grande assiette de fromage : comté, brie de meaux, cantal, fourme d’ambert, Saint-Nectaire, assortiment de chèvres fermiers, noix, beurre…
  • ou  pour ceux qui ne veulent pas choisir, le meilleur des deux avec  la grande mixte !
  • Le tout accompagné d’une sélection de vin qui s’actualise tous les deux mois : blancs (Bourgogne Vézelay, Graves, Saumur ‘pétillant’…), rosés (colines Rhodaniennes, Porto-Vecchio, Bandol…), rouges (fiefs vendéens, Saumur-Champigny, Morgon, Saint-Chinian…).

Une fois votre commande passée, vous attendrez peu qu’on vienne vous servir. Et là, émerveillement suprême devant l’assiette pleine de charcuterie et de fromage qu’on vous apporte, et extase sur le vin qui les accompagne.

Vous voilà partis pour un voyage gustatif dont vous ne reviendrez jamais vraiment.

A la nuit tombée…

La boutique ferme. Seul le petit bar secret reste ouvert… Et là, la clandestinité gourmande est totale ! Isolés du reste du monde (puisque la salle est borgne), vous perdez toute notion de temps. C’est en général à ce moment là que vous recommandez une autre bouteille !
Vous repartez discrètement par une porte sur le côté, attérissant dans la cour d’un autre immeuble. Vous sortez donc incognito sur la rue des Abbesses. Personne ne peut soupçonner ce moment volé et dérobé à l’abri des regards que vous venez de vivre… à part peut-être votre grand sourire et les joues rougies qui pourraient vous trahir !

Et si vous repartez tôt et que la boutique est encore ouverte, profitez-vous pour acheter les bouteilles que vous venez de déguster, pour prolonger le plaisir chez vous !


...

Rédigé par Bernie.

Sur la carte

Cave des Abbesses
43, rue des Abbesses – 75018 Paris
01 42 52 81 54
Assiettes à 12 euros
Verres de vin à partir de 2,90 euros

3 réponses à “Agapes clandestines”

  1. Rose dit :

    @Charlie: il est 1h du matin, mon frigo est vide et je vais me coucher en rêvant d’une tartine de rillettes…

  2. Marie dit :

    Génial ! Merci pour ce bon plan !

    Mais alors, info importante : à quelle heure ferme la boutique ?

  3. Charlie dit :

    @Marie : mais quelle TRES BONNE QUESTION ! La boutique ferme à 20 heures tout pile… A bientôt !

Laisser un commentaire