les petites robes noires

Les fabuleuses découvertes de Charlie et Rose

Home > Keel’s Simple Diary

Keel’s Simple Diary

Keel's Simple Diary revisite le genre du journal intime avec le ton léger et décalé qui manquait souvent à cet exercice périlleux. Fini l'angoisse de la page blanche, ce petit carnet, en passe de devenir culte, est bourré d'antisèches !

Le nouveau divan

Bien moins encombrant qu’un psy, le Keel’s Simple Diary se glisse dans un sac en main et peut s’emporter partout. Zéro contrainte avec ce journal qui est déja pré-rempli et que l’on doit juste annoter en fonction de l’humeur du jour. Les pages ne sont pas datées : ici pas de stress de devoir écrire chaque jour, vous écrivez quand vous voulez.

Chaque page est différente des autres et propose une ‘pensée du jour‘ à méditer. Le ton est drôle, léger et dédramatise un peu l’exercice !

Se souvenir des jolies choses

Véritable phénomène aux Etats-Unis, ce petit journal permet de se souvenir des petits et grands moments, exceptionnels ou pas, qui font notre quoditien. Le volume 1 vient tout juste de paraître en France, le volume 2 a déja été publié outre-atlantique et devrait donc un jour aussi arriver jusqu’à nous.
Le journal, qui existe en plusieurs couleurs, donne envie de commencer une jolie collection à suive au gré des différentes étapes de la vie !

Allez, il est temps de réveiller la Bridget ou la Carry qui sommeille en vous !!!

Keel’s Simple Diary de Philipp Keel
Premier Volume
Editions Taschen - 12 euros
Disponible en mai pour l’édition française
Facebook
Pour le commander, c’est ici
www.simplediary.com

2 réponses à “Keel’s Simple Diary”

  1. Je ne connaissais pas. Cela peut être intéressant pour quelqu’un qui veut commencer à écrire en douceur, sans se fixer de contraintes.

  2. Sonia

    Toujours pratique mais encore un truc a mettre dans son sac! J’aime l’idée de la légerté de l’exercice et le fait d’être guidée…mais je pense garder mon journal intime du net (diariste.fr)comme ca je tape mon texte direct sur mon téléphone…et je risque pas de le perdre ou de me le faire piquer puis lire…

Laisser un commentaire