les petites robes noires

Les fabuleuses découvertes de Charlie et Rose

Home > Rencontres aux sommets

Rencontres aux sommets

Grande cuisine et Haute Couture : quand deux des plus grandes fiertés nationales tiennent salon commun, cela donne Haute Cuisine Paris, qui se déroule jusqu'à ce soir dans les jardins du Palais Royal à Paris.

Entre démonstrations de grands chefs, conférences d’experts, stands de pros… Chez Haute Cuisine Paris, on a bien à faire à des initiés, qui ont pris le temps (certains viennent d’Amérique du Sud) pour délivrer la bonne parole et confronter leurs avis devant un parterre d’adeptes culinaires avides de découvertes.

Pour ma part, j’ai jeté mon dévolu sur deux installations que je souhaitais vous présenter sur les petites robes noires.

La boîte noire du luxe français

Magnifique hommage aux maîtres d’art, acteurs de la gastronomie et de la couture, le travail d’introspection proposé par la photographe Anne de Vandière nous plonge dans le secret des plus grands, en les confrontant à un questionnement peu habituel : leur rapport à leurs mains.

Pour Haute Cuisine Paris, ce sont 80 portraits de mains et autant d’ambiances confinées et calfeutrées d’ateliers qu’il nous est donné de découvrir.

‘La main est un langage qui souligne l’intelligence du geste’ – Nelly Saunier, artiste plumière

De ce travail mené durant plus de 5 ans, deux ouvrages sont nés. Si vous avez l’occasion de les croiser en librairie, n’hésitez pas à les consulter, car à chaque portrait dévoilé, vous percerez un peu le mystère de ces métiers d’art qui nous font tant rêver.

Anne de Vandière
www.annedevandiere.com/
Livres H/and (disponibles en librairie et sur Internet)

La Cuisine Cousu-Main

Saviez-vous que Christian Dior était un fin gourmet, qu’il s’employait toujours à préparer de succulents mets pour ses convives ? En 1972, Jacques Rouët a ainsi rédigé un livre qui présentait toutes ses recettes : la Cuisine Cousu-Main.

Pour Haute Cuisine Paris, Didier Ludot et la Maison Ladurée se sont rendus complices d’une magnifique mise en scène. Imaginez, quinze créations Haute Couture de Christian Dior, toute issues des archives de Didier Ludot, présentées au grand public dans un écrin particulier, car associées pour l’occasion à six créations culinaires de la Maison Ladurée. Chacune est également l’occasion d’en apprendre plus sur la personnalité du célèbre couturier et sur certaines de ses habitudes.

  • Organza de riz au lait au pétale de rose pâle. En souvenir de la roseraie de la mère de Christian Dior dans sa maison d’enfance les Rhumbs à Granville.
  • Brocart Vénitien au chocolat fort et au kalamansi, arabesque à la fleur de sel. Curieux du goût, Christian Dior cherchait une nouvelle idée à chaque voyage.
  • Ziberline aux saveurs de citron vert et d’amande amère. Christian Dior était passionné par l’acidité des couleurs.
  • Ruché de Gazar au caramel, traditionnel sablé breton et mousse au caramel au coeur coulant. Chaque soir, Christian Dior dégustait un caramel au beurre salé avec sa tisane.
  • Dentelle au chocolat amer garnie d’un petit choux moelleux à la réglisse. Marron et noir sont les deux couleurs favorites de Christian Dior pour créer ses tweeds.
  • Macarons au muguet et à la rose. Sa fleur fétiche et son premier parfum.

La Cuisine Cousu-Main de Jacques Roüet
Société Christian Dior (en vente sur Internet)

Dépôt-vente de luxe Didier Ludot
www.didierludot.fr/

Ladurée
www.laduree.fr/

Pour plus d’informations sur Haute Cuisine Paris, rendez-vous sur www.hautecuisineparis.com/

 

2 réponses à “Rencontres aux sommets”

  1. Noemie dit :

    Et la petite robe noire en chocolat c’est pour quand ?
    ;-)

  2. Charlie dit :

    @Noémie : très bonne idée ! J’ai peur qu’on la dévore avec Rose avant d’avoir le temps de vous la montrer :)

Laisser un commentaire